Messe d'action de grâce pour l'abbé Engelbert

Une collégiale presque remplie (mesures de distanciations respectées) pour une messe de départ. Après 3 ans dans le doyenné, il est nommé en mission dans le Denaisis et logera à Douchy les Mines.

Une Eucharistie présidée par monseigneur Dollmann, des amis prêtres et diacres pour l'accompagner, Engelbert est entouré ce dimanche matin pour dire au revoir à ses paroissiens. L'Evangile "des ouvriers de la dernière heure" nous invite à repenser notre vie dans les pas de celle du Christ...Il n'est jamais trop tard ! Monseigneur Dollmann assure l'homélie et nous rappelle que chez Jésus la parabole est une invitation à la conversion; il demande qu'on observe le personnage principal de la parabole à qui on peut souvent s'identifier. Dieu n'est pas un calculateur, Il est d'abord, au delà d'être un maître, le Père Céleste (père et mère) Il vient à travers Son autorité nous élever. Si nous aimons les plus jeunes à la manière du Christ : c'est un amour sans calcul. Qui que nous soyons Dieu peut nous donner ce denier : c'est une grande richesse qui peut nous aider à vivre. Dans nos propres lieux, réjouissons nous de ceux qui nous dérangent, ceux qui sont différents, tous ceux qui nous interpellent et nous redisent que travailler à la Vigne est un bonheur et une joie s'il n'y a pas de calcul.

La messe se poursuit avec le credo, la prière universelle puis le temps de l'Eucharistie. Pas d'annonce ce dimanche mais un mot de merci des paroissiens, c'est monsieur Daniel Derieux qui, au nom de l'Equipe d'Animation de la Paroisse, s'avance au micro, et qui avec humour tente d'imiter l'abbé " Frères et sœurs bien-aimés du Seigneur, bonjour !". Chaque homélie d'Engelbert commençait avec ces mots. Il retrace le caractère de ce dernier, ses qualités qui ont permis une plus grande cohésion en doyenné et un leitmotiv qu'ils n'oublieront pas " Portons un regard fraternel qui accueille, qui pardonne et qui redonne confiance " Des cadeaux sont échangés, un ordinateur (outil indispensable aujourd'hui pour communiquer) notamment et un camion qui cette semaine se rendra à Douchy pour aider à l'emménagement de l'abbé.

C'est au tour d'Engelbert de prendre la parole pour des mercis, personne n'est oublié, les larmes sont sincères, les mots aussi ...." Je pars avec le souvenir de vos visages et je continuerai de vous porter dans ma prière" Il présente et remercie aussi le diacre Jacky de Soissons qui l'avait accueilli lors de sa nomination là-bas et avec qui il est resté en contact et il s'attarde sur le Père Bernard, prêtre qui a donné 40 ans de sa vie au Cameroun, c'est grâce à lui qu'il est devenu prêtre. Missionnaire dans son village, il lui a donné l'envie de la vocation sacerdotale. Puis il termine ses mercis tourné vers Henri son doyen depuis 2 ans avec qui il a collaboré pour le bien de ces paroisses en Avesnois !

La bénédiction donnée, la foule se dissipe autour d'un verre de l'amitié, monsieur Seguin, maire d'Avesnes fait connaissance avec Mgr Dollmann et offre à Engelbert quelques spécialités locales pour prolonger dans le denaisis ce petit goût de l'avesnois bien particulier entre fromages et bières locales !

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Dimanche 20 septembre 2020 • 267 visites

keyboard_arrow_up