Le plus jeune doyen installé à Avesnes/Helpe

Son prénom le présageait peut-être : Benjamin, prêtre depuis 5 ans a été installé ce 04 octobre, jour de la Saint François d'Assise, dans les verts pâturages de l'Avesnois comme doyen pour les paroisses Sainte-Anne, Sainte-Hiltrude et Sainte-Claire.

C'est une collégiale comme aux jours de fête : beaucoup de monde, de toutes générations mais dans le respect strict des mesures sanitaires ! Gel hydroalcoolique, masque, inscription des noms et numéros de téléphone sur un registre, tout est fait pour ne pas oublier que le virus circule toujours !

Après une procession d'entrée comportant de nombreux servants et prêtres, Mgr Dollmann accueille et présente chacun des confrères rassemblés autour de lui, les anciens (prêtres aînés à la retraite) qui aideront en fonction de leurs forces le dernier arrivé ! Il y a aussi le nouveau : l'abbé Armand Flavien qui ne sera installé officiellement que la semaine prochaine, le Père Didier Potier déjà en fonction à Fourmies puis les amis : le doyen d'Orchies : l'abbé Pierre-Germain Boutteau, l'abbé Evariste qui remplace Benjamin dans la Pévèle et enfin l'abbé Théophane Hun prêtre ordonné en même temps que Benjamin le 21 juin 2015 !

La famille de l'abbé Sellier est au premier rang, c'est un bel évènement pour ce jeune ordonné de 44 ans que de devenir doyen, une nomination qu'il n'attendait pas si tôt, il souhaite rendre grâce avec sa maman, sa fratrie, ses neveux et nièces et amis pour cette nouvelle mission qui l'attend.

Deux mots d'accueil pour présenter en quelques lignes le nouveau venu et dire déjà la grâce de pouvoir travailler de nouvelles têtes : on parle évidemment des abbés Benjamin et Armand !

La messe se poursuit par le temps de la Parole, c'est Mgr Dollmann qui assure l'homélie des textes sur la vigne, et les vignerons ! " Dieu est le maître qui a planté la vigne, il a fait tout ce qu'il pouvait pour la protéger mais les vignerons n'ont pas fait ce qu'il fallait et sont allés jusqu'à tuer l'héritier de la vigne ! Avec Jésus l'histoire est éclairée à la lumière de l'Espérance, il n'a pas peur d'indiquer les violences faites mais redonne chaque fois une chance de reprendre sa vie différemment. Pour nous convertir nous devons aller à la Source de Vie: elle est dans les sacrements, dans la Parole lue.... Pour, comme Saint François que nous fêtons aujourd'hui, être serviteurs du Christ, il faut aimer au delà des apparences (il s'occupe des lépreux et des pauvres), respecter la Terre (il nous laisse le cantique de la création), il faut écouter et accueillir (il est reçu par le sultan en frère). La conversion passe par le pardon....Si le doute nous envahit tournons-nous vers les saints et les saintes qui sont témoins de l'Espérance. Un commencement est toujours possible surtout s'il y a la charité !"

Puissions-nous dans la paroisse Sainte-Anne en Avesnois, profiter d'un nouveau commencement avec Benjamin et peut-être de nouvelles forces vives, pour louer et servir le Seigneur !

Mgr Dollmann demande ensuite à Benjamin de renouveler ses promesses de sacerdoce devant tous, il promet fidélité et obéissance à son évêque, et s'engage à servir l'Eglise du mieux qu'il peut avec la grâce de Dieu !

Une prière universelle nous rappelle que des hommes et des femmes souffrent de ne pouvoir dire leur amour en Jésus, que d'autres doivent faire face aux guerres, aux tragédies, aux catastrophes naturelles, nous pensons particulièrement aux sinistrés des Alpes Maritimes, nous prions pour plus de solidarité et de fraternité. Nous pensons aussi en ce jour au Pape François qui vient de signer à Assise une nouvelle encyclique : " fratelli tutti".

L'Eucharistie se poursuit normalement, le climat est priant.

Le nouveau doyen prend ensuite la parole pour remercier ceux qui ont préparé cette liturgie, il redit sa joie d'avoir servi dans la Pévèle, remercie ceux qui l'ont précédé dans l'Avesnois pour le travail déjà accompli; il essaiera de servir au mieux avec celles et ceux qui le voudront mais ne souhaite en aucun cas être un " master chef". Il remercie Mgr Dollmann de la confiance qu'il lui fait en le nommant pour cette nouvelle mission. Puis encourage chacun à prier pour lui.Pour cela son frère aîné Antoine a dessiné une image, celle de la tempête apaisée qui était le texte de son ordination et au dos de ce dessin, la phrase qui habite son ministère depuis 5 ans : "Que veux-tu que je fasse pour toi ? ". Chacun repart avec cette image qu'il peut glisser dans un livre de prières pour ne pas l'oublier !

A l'envoi, les plus jeunes de l'assemblée se rassemblent pour chanter "Comment ne pas te louer", le rythme entraînant du djembé attire les plus petits et Mgr Dollmann demande un refrain supplémentaire pour permettre à tous de rejoindre le choeur !

A la sortie, pas de rassemblements, on se salue, on encourage, on se présente...

Bonne Route Benjamin, belle mission pleine de charité !

 

 

Vous pouvez retrouver des vidéos de la messe sur la page facebook Doyenné de l'Avesnois

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Dimanche 04 octobre 2020 • 563 visites

keyboard_arrow_up